Les Thèses et HDR soutenues

Les HDR soutenues en 2009

Towards a collaboratively­built knowledge base of and for scalable knowledge sharing and retrieval
soutenue le 8 décembre 2009 par Philippe Martin
Le mémoire de cette HDR (246 pages) spécifie et relie dans un même cadre formel des techniques de construction collaborative de bases de connaissances (BCs) individuelles ou globales/virtuelles (Web sémantique) : protocole d’édition et d’organisation de BC, protocole de réplication de connaissances et de requête entre BCs, règles de normalisation, notations à la fois expressives, intuitives et concises, etc. Ces techniques impliquent un fort investissement de la part des fournisseurs d’informations mais permettent de retrouver, comparer, évaluer et exploiter ces informations beaucoup plus facilement que via les approches actuellement utilisées pour le Web sémantique et, a fortiori, pour le Web classique. Le « serveur de BCs » WebKB (webkb.org) met en œuvre la plupart de ces techniques et propose une BC générale initiale dont le mémoire justifie également l’organisation.
Travaux en théorie des relations
soutenue le 5 décembre 2009 par Christian Delhommé
Ces travaux entrent principalement dans le cadre de la théorie des relations au sens large. Notamment avec des techniques algébriques, y sont abordés des problèmes relatifs à des propriétés de nature “finitaire” portant sur des structures telles que les graphes : propriétés de pro jection, colorablilité, moyennabilité, multiplicativité. Y sont également considérées des questions de nature “infinitaire” : compacité, représentabilité des structures relationnelles, et de leurs âges, décomposition des structures binaires, reconstruction de relations binaires, structures automatiques. Par ailleurs, y sont étudiées des questions de consistance en théorie des graphes et en analyse fonctionnelle.
Preuves automatiques de non-terminaison à base de boucles compressées
soutenue le 28 octobre 2009 par Etienne Payet
Ce travail présente une technique automatisable de preuve de non-terminaison. L’idée principale consiste à rendre les boucles du programme analysé explicites, sous une forme compressée permettant de détecter des exécutions infinies. Cette approche a été appliquée aux programmes logiques, aux programmes logiques avec contraintes, aux systèmes de réécriture de termes et au bytecode Java. L’objectif général est de venir complémenter les techniques de preuve de terminaison car lorsque ces techniques échouent, le programme analysé est possiblement non-terminant.

Les Thèses soutenues en 2009

Distribution et Parallélisation de Simulations Orientées Agents
soutenue le 10 novembre 2009 par email hidden; JavaScript is required
La réalisation de simulations de systèmes naturels ou sociaux fait interagir de nombreux agents aux comportements complexes. Les ressources informatiques d’un seul ordinateur ne permettent pas toujours d’assurer l’exécution de telles simulations. Nous proposons d’apporter une réponse par la distribution et l’exécution parallèle de la simulation sur une infrastructure construite sur un réseau de machines et basée sur une approche multi-agents. Cette architecture repose sur un SMA de distribution qui permet de définir des stratégies puissante d’exécution distribuée tout en tenant compte de la dynamique de simulation et de la dynamique de l’infrastructure d’exécution.
Gestion des Savoir-Faire par les Systèmes d'Information : une Application à l'Apprentissage Instrumental
soutenue le 2 juillet 2009 par Olivier Sébastien
Ce travail de recherche vise à apporter une contribution dans le domaine de la gestion de la connaissance, la transmission de savoir-faire en particulier. Ces derniers se caractérisent par la difficulté de les représenter sous une forme écrite, à des fins de conservation, notamment. Cette situation a perduré pendant longtemps mais de nos jours, les systèmes d'informations multimédia permettent d'explorer de nouvelles approches. Nous avons donc tenté de voir comment ils pouvaient s'insérer dans le processus d'apprentissage afin de le faciliter. Pour cela, nous avons choisi le e-learning instrumental, la guitare plus précisément, comme cadre expérimental. En effet, la musique constitue un bon terrain car elle requiert simultanément des connaissances théoriques et des compétences pratiques. Notre approche a consisté à s'inspirer du processus qui fonctionnait le mieux, c'est-à- dire le cours traditionnel qu'un élève a avec un professeur, et de l'instrumenter. Nous proposons une méthode peu contraignante et réaliste pour capter les canaux d'information les plus utilisés, les stocker sous forme numérique puis les mettre à disposition sous une forme simple à exploiter par une communauté d'apprenants. Le développement mené s'est fait en instanciant un concept original de co-construction avec les utilisateurs appelé Plateau de Créativité. Il permet de s'assurer que le résultat final constitue bien une réponse au problème posé. Notre contribution rend également compte de cette expérience.
Observation de simulations multi-agents à grande échelle
soutenue le 22 mai 2009 par email hidden; JavaScript is required
La Simulation Multi-Agents de systèmes complexes fait évoluer une représentation du
 monde réel afin de répondre aux questions que se pose un observateur. De tels systèmes produisent une masse de résultats qu’il est paradoxalement aussi difficile à observer et analyser que 
le système réel initial. L’enjeu de cette thèse est l’analyse et l’observation de ces résultats afin
 d’identifier les informations pertinentes à partir des informations générées par chaque simulation.
 Une formalisation des concepts 
relatifs à l’observation dans les SMA est proposée sous forme d’une ontologie, ainsi qu’une méthode et des outils d’amélioration du processus d’observation 
facilitant la tâche de l’observateur.
Synchronisation de grammaires de graphes
soutenue le 27 avril 2009 par Stéphane Hassen
Les langages réguliers sont des langages qui ont été largement étudiés, notamment du point de vue de leurs propriétés de clôture ensembliste : l’ensemble des langages réguliers (pour un alphabet donné) forme une algèbre de Boole close par concaténation et étoile de Kleene. Ces propriétés ne se généralisent pas à l’ensemble des langages algébriques qui est un sur-ensemble de l’ensemble des langages réguliers. Pour engendrer ces langages, nous utilisons les grammaires déterministes de graphes. Une grammaire de graphes est un système fini de ré-écriture d’hypergraphes finis. En définissant une relation de synchronisation entre ces grammaires, on montre que l’ont peut définir des sous-ensembles stricts de langages algébriques non-ambigus qui forment des algèbres de Boole effectives contenant les langages réguliers. Nous donnons également des conditions suffisantes pour que ces algèbres booléennes soient closes par concaténation et étoile de Kleene.