Les Thèses et HDR soutenues

Les Thèses soutenues en 2019

Physical Tracking : menaces, performances et applications
soutenue le 28 janvier 2019 par Taher Issoufaly
Le taux de pénétration des smartphones ainsi que leurs caractéristiques sont en rupture avec les téléphones portables de précédentes génération. Ce sont désormais de véritables micro-ordinateurs dotés de nombreuses interfaces sans fil (e.g. bluetooth, WiFi, NFC, 3G, GSM ...) accompagnant l’utilisateur dans tous ses déplacements. Un effet de bord de cette profusion de connectivité est l’apparition d’une empreinte digitale sans fil identifiant l’utilisateur et pouvant être recueillie par une station d’écoute. L’ubiquité des smartphones associée à cette empreinte digitale rend possible le Physical Tracking (PT), c’est à dire la détection et le suivi de la présence d’un utilisateur (sa mobilité) si les stations d’écoute sont suffisamment proches de ce dernier. La faisabilité du PT a récemment été rapportée dans des articles scientifiques et plusieurs startups tentent actuellement d’en tirer profit. La connaissance sur les réelles possibilités du PT sont néanmoins limitées. Dans un premier temps cette thèse visera à en déterminer les performances en termes de précision spatio-temporelle pour chacune des technologies sans fil. Le cas du Bluetooth Low Energy (BLE), jusqu'alors ignoré par la communauté scientifique sera d'un intérêt particulier puisqu'il pourra être appliqué aux objets intelligents et non uniquement aux seuls smartphones. À partir de ces résultats, il sera possible de cerner les menaces qui en découlent pour le respect de la vie privée des utilisateurs, les informations de mobilité étant considérées comme sensibles. Enfin, fort de ces informations, nous pourrons définir quelles sont réellement les applications du PT et comment les valoriser. Le domaine scientifique de cette thèse est amenée à connaître une forte expansion dans les années à venir avec également un fort potentiel de transfert technologique, y compris sur la Région Réunion où plusieurs acteurs ont déjà manifesté leur intérêt pour le développement de telles solutions.
Agent adaptatif par approche pluri-comportementale
soutenue le 26 avril 2019 par Irène Velontrasina
Les équipements informatiques sont de plus en plus présents dans notre environnement. Le système résultant est cependant limité par le fait qu’il ne tient pas en compte l’évolutivité de l’environnement réel. Dans ce contexte, ma thèse s’inscrit dans la coordination de ces équipements pour qu’ils œuvrent efficacement pour une tâche commune. L’objectif est de modéliser un système collectif adaptatif qui va permettre de répondre au caractère dynamique et imprévisible de l’environnement. L’approche pluri-comportementale choisie consiste à définir des agents avec plusieurs comportements et de déterminer un algorithme d’activation des comportements opportuns à la situation courante. Le cadre expérimental sera un écosystème d’équipements robotiques pour l’agriculture notamment.